Contact

N’hésitez-pas à nous contacter

en cliquant ici

22 réponses à Contact

  1. David Beck dit :

    Bonjour Monsieur,
    Auriez-vous le gentillesse de m’envoyer des documents concernant mon arrière grand-père Léonce Beck, prisonnier de guerre de la liste Bamberg ?
    Merci.
    David Beck
    248 route de Lacaussade
    33880 Baurech
    ( en échange de ce service, je vous enverrai une bonne bouteille de vin de notre région Bordelaise )

  2. diaz dit :

    Pour recherche pour une famille Dunkerquoise,auriez vous quelques renseignements Sur le Stalag VB Villingen . pour un nommé Mr Vanhaecke Norbert . qui fut prisonnier dans ce stalag (1942 ?) et qui travailla dans une usine de la région . merci et sutout mes compliments pour vos recherches . Mr Diaz Freddy .

  3. LEMAIRE Daniel dit :

    Bonjour,
    Mon père : M. LEMAIRE Albert qui était 2e classe au 65e RI a été fait prisonnier en mai 1940 dans le Boulonnais. Il a été ensuite transféré au STALAG XIII C à Hammelburg en Bavière (Allemagne). Il faisait partie de l’A.K. n° 1254. Son matricule de prisonnier était le 03272.
    Il a été ensuite transféré à Würzburg. Les commandos de Würzburg dépendaient de ce Stalag XIIIC je pense.
    Il a du être libéré en 1945.
    J’ai peu d’infos, et quelques photos de lui à cette époque.

    • Christophe Woehrle dit :

      Bonjour Monsieur
      Merci pour votre message.
      Je retrouve bien votre père sur les listes du Stalag XIIIC de Hammelburg. Les informations que je possède indiquent qu’il est né le 27 mai 1919 à Hellemmes dans le Nord fils de Emile LEMAIRE et sa mère était née HOYAUX. Avant la guerre il résidait au 69, rue Vanderstraeten visiblement chez ses parents. Soldat de 2e classe au 65e R.I., il a été fait prisonnier le 15 juin 1940 à Méry-sur-Seine. De là, il fut transféré vers le Frontstalag 200 d’Evreux, où il resta jusqu’à son transfert vers le Stalag XIIIC le 21 janvier 1941. Votre père a été libéré le 16 août 1943 dans le cadre de la relève et est revenu en France.
      Vous dites qu’il travaillait au Kommando 1254. Ce commando de travail, situé à Würzburg, était un gros commando, il comptait en effet 203 Prisonniers de guerre dont 156 français (Homme de confiance: Pospecke) et le reste des Belges (HdC:Zampolini) – ils étaient logés à la Trainkaserne de Würzburg. Vous pouvez me faire parvenir les documents et photos sur la captivité de votre père (copies par mail) à christophe.woehrle@prisonniersdeguerre.com – Espérant avoir pu vous apporter plus de renseignements sur la captivité de votre père. Bien cordialement.

  4. BORSARO dit :

    Bonjour Monsieur Woehrle,

    Auriez-vous à tout hasard une fiche médicale de mon grand-père ARAUD Georges (né le 09/11/1911 à Montpellier) qui était au Stalag VII A (Liste officielle No 90 de prisonniers français) ou un autre document le concernant?

    Je vous remercie par avance pour votre réponse,

    Cordialement

  5. BOULICOT dit :

    Bonjour,
    mon père Léon Boulicot était prisonnier au stalage VII A. Je en ma pocession le résumé de ses derniers jours de guerre. Puis il fut pris à Geramer dans une cave. J’ai les dates et itinéraires jusqu’au camp. Il faut que je recherche cela et je vous le passerais lors d’un prochain message. Pour information il est resté hors de chez lui 7 ans, 2 ans de service puis la guerre et 5 ans de prisonnier.

  6. Bonjour Monsieur Woehrle,

    Auriez-vous à tout hasard une fiche médicale de mon grand-père BELHACENE ALI (né en 1916 à Maoussa mascara oran algerie) qui était prisonnier le 01-06-1940 a lille et interné au Stalag VII A sous le numero 20592 (Liste officielle No 90 de prisonniers français) ou un autre document le concernant?

    Je vous remercie par avance pour votre réponse,

    Cordialement

  7. BEDEAU dit :

    Bonsoir,
    Je suis à la recherche de renseignements concernant un grand-oncle de mon compagnon. Pourriez-vous m’aider ou me donner des pistes de recherches?
    Il s’agit d’André Poitevin dont j’ai retrouvé la trace sur Gallica (registre en date du 14 avril 1941). Né le 21 juin 1913 à Paris, il avait le grade de caporal-chef dans la 151ème R.A.F. et a été prisonnier au Stalag VIIA.
    Merci de votre réponse, quelle qu’elle soit.
    Cordialement.

    • Christophe Woehrle dit :

      Bonjour Madame. Merci pour votre message. La première des choses à faire est d’envoyer un message à shd.davcc.caen@gmail.com avec les indications dont vous disposez. Ils répondent rapidement et vous aurez de nombreuses informations sur le parcours de ce grand-oncle. Bien cordialement. Christophe Woehrle

  8. DANREE Bernard dit :

    Bonjour Monsieur Christophe WOEHRLE,

    Je vous ai fait parvenir des documents concernant Henri DANREE (liste de Bamberg).
    Avez vous pu les exploiter ? Possédez vous plus de précisions que nous, sur la vie de mon père durant son séjour en Allemagne ?
    Avez vous utilisé ou publié ces notes ?
    En ce mois de mai j’ai 78 ans, vous comprendrez mon impatience …
    Encore merci pour le travail que vous avez réalisé et poursuivez.
    Cordialement.
    Bernard DANREE

    • Christophe Woehrle dit :

      Bonjour Monsieur Danrée
      Merci pour votre message. Oui, les travaux sur Bamberg sont enfin terminés et je présente ma thèse, en Allemagne début janvier 2019. Dès que les travaux seront publiés en Allemagne (courant 2019) je m’attèlerai à la version française et ne manquerai pas de vous faire savoir lorsque la publication sera disponible en France. Merci pour votre soutien et votre aide dans mon travail de recherche. Bien cordialement. Christophe

  9. Jacqueline LAMANDÉ dit :

    Bonjour Monsieur WOERLE,
    Nous avons regardé avec beaucoup d’intérêt l’émission « retour aux sources », à laquelle vous avez participé. J’avoue avoir envié Franck Dubosc ! Même si j’ai eu, grâce à vous, quelques renseignements concernant mon père, et m’être rendue dans les années 60 dans la ville de Bamberg, j’aimerais en savoir un peu plus sur sa vie pendant ces 5 ans de captivité.
    Lors de notre voyage avec mes parents, nous avions rencontré celui qui avait été directeur de la fabrique où il avait travaillé. C’était un homme sympathique, qui n’avait pas adhéré au régime nazi, et je crois qu’il avait eu quelques problèmes. Qu’en savez-vous ?
    D’autre part, si je prenais contact avec Caen, aurais-je plus de renseignements ?
    Encore bravo pour votre intervention lors de l’émission.
    Bonne continuation, cordialement,
    J. LAMANDÉ-VALLÉE

  10. Mme Fabienne MURRAY dit :

    Bonjour Monsieur,
    Je tenais tout d’abord à vous féliciter pour votre travail de recherche.
    J’ai constaté que le nom de mon grand-père Jean-Baptiste LEGAY né à Maroeuil le 13/05/1910 figurait sur la liste de Bamberg que vous avez publiée.
    Auriez-vous l’obligeance de me transmettre les informations ou documents que vous avez en votre possession.
    En vous en remerciant par avance.
    Cordialement
    F. Murray

  11. Grandveau Florence dit :

    Bonjour Monsieur Woehrle,
    Mon grand-père, Félix VERBRUGGHE servait au 401ème RDCA et a été fait prisonnier à Bourges le 25 juin 1940 déporté en Pologne via le frontstalag 151 (caserne Gudin)à Montargis. Il arrive au stalag II D à Stargard. Il travaille a priori dans une ferme à la culture des pommes de terre. Ce dont il ne nous a jamais parlé c’est qu’il a été « transformé » en travailleur forcé (STO) et transféré à Swinemunde (Świnoujście). Personne ne sait ce qu’il y a fait. J’ai écrit à Caen, à Marseille, j’ai récupéré des documents en français et en allemand et j’aimerais si cela vous est possible que vous m’aidiez à traduire les documents allemands. Mais surtout, auriez-vous des renseignements sur ce qui se passait à Swindemunde de 43 à 45 (base navale, fabrication de sous-marins … ?)
    Merci à vous.
    Bien Cordialement.

    Florence

    • Christophe Woehrle dit :

      Bonjour Madame,
      Pardonnez ce temps long pris à vous répondre, les demandes affluent de toutes parts et je tiens à répondre à toutes personnellement. Je vois que vous avez déjà beaucoup d’informations sur le parcours de votre grand-père. Je veux bien vous aider à traduire les documents en votre possession, envoyez-les à christophe.woehrle@prisonniersdeguerre.com et je vous répondrai le plus rapidement possible. Pour information à propos de la transformation : on ne peut pas passer du statut de prisonnier de guerre à celui de STO, votre grand-père a signer et accepter une proposition de transformation en travailleur civil, il a perdu son statut de Prisonnier de Guerre est est devenu ce que l’on appelle un « travailleur libre ». Rien à voir avec le Service du Travail Obligatoire. En ce qui concerne Swinemunde, la fabrication des V1 est bien connue et étudiée. A vous lire. Bien cordialement. Christophe Woehrle

  12. Brice Michaud dit :

    Monsieur Woehrle, Bonjour,

    J’ai regardé avec beaucoup d’intérêt la retransmission (sur FRANCE2) de l’émission « Retour aux sources », à laquelle vous avez participé.

    Je me présente Brice Michaud, petit fils de Georges Michaud (matricule prisonnier 7967), prisonnier de guerre durant la Seconde Guerre Mondiale. Il a notamment été détenu à Erfurt dans le Komando 54B (fin 1941). Il travaillait à l’usine Olympia – machine à écrire. Dans son livre, il cite un certains Armand Vial (de Grenoble).

    Celui-ci a été fait prisonnier sur la ligne Maginot à proximité de Dambach. Il a écrit un livre qui ne me quitte plus depuis que mon père m’en a parlé. On y retrouve ses mémoires de captivité ainsi que toute son évasion depuis les préparatifs jusque son retour sur Paris. J’ai également la chance d’avoir pu récupérer sa montre, ainsi que ses faux papiers (ausweiss et permission de retour délivrée par Olympia).

    J’ai moi-même entrepris des recherches pour compléter ses écrits. J’ai interrogé beaucoup mon père à défaut d’avoir connu mon grand-père. J’ai retrouvé par exemple le lieu très précis où il a été fait prisonnier en Alsace. Je rêve de retrouver des descendants ou mieux des compagnons de captivité qui auraient connu mon grand-père.

    Toutes informations complémentaires me rapprochent un peu plus de lui.
    Le devoir de mémoire étant très important à mes yeux. Je suis moi-même passionné par la deuxième guerre mondiale et connais assez bien les parties portant sur le D-Day et sur la Bataille des Ardennes.

    Afin de transmettre et faire perdurer le devoir de mémoire, j’ai depuis un certains nombre d’année, écrit un court et un long métrage sur ces faits.

    Afin d’obtenir davantage de renseignements et en savoir plus sur mon grand-père, je souhaiterais m’entretenir avec vous.

    Au plaisir de vous lire, et d’avoir la possibilité d’échanger ensemble.

    Bien à vous,

    Brice Michaud

    • Christophe Woehrle dit :

      Bonjour Monsieur Michaud,
      Bravo pour votre travail et merci pour votre message que j’ai lu avec beaucoup d’intérêt.
      N’hésitez pas à me contacter par mail christophe.woehrle@prisonniersdeguerre.com ou me rejoindre sur Facebook @prisonniersdeguerre
      Je me réjouis d’échanger avec vous sur l’histoire de votre grand-père
      Permettez-moi aussi de m’excuser pour le délai d’attente depuis votre premier message, les demandes ont été nombreuses après la diffusion et j’ai tenu à répondre personnellement à chaque sollicitation.
      Bien cordialement
      Christophe Woehrle

  13. Amélie GAUCHET dit :

    Bonjour Monsieur,

    Je recherche des informations sur mon Grand-Père Eugène, Henri BLANCHE prisonnier de guerre au stalag IV-C. J’ai contacté les institutions mais n’ai pas eu de réponses pour le moment.
    Auriez-vous par hasard vu le nom de mon grand-père au cours de vos recherches.

    Par avance je vous remercie.
    Cordialement,
    Amélie GAUCHET

    • Christophe Woehrle dit :

      Bonjour. A quelles institutions avez-vous demandé? N’hésitez pas à envoyer un message à shd-caen.courrier.fct@intradef.gouv.fr ce sont les seuls qui possèdent des informations sur tous les prisonniers de guerre. Pour ma part, je travaille sur le XIIIC. Il y avait entre 20000 et 50000 prisonniers par Stalag, impossible de tous les connaître, malheureusement.

  14. Je cherche ma grand-mère disparue pendant la guerre. Aucuns mémoriaux, centres de recherche nationaux ou internationaux ne trouvent sa trace. Je possède par contre certains éléments concernant mon grand-père mort à Auschwitz en 1942. Ils habitaient Paris à ce moment, venus de Pologne. Pouvez-vous m’indiquer des pistes , polonaises, françaises, autres ? Je vous remercie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.